• Emilie Olive

Pourquoi tu m'regardes comme ça ?

Acte II : Au Mandapa.


Quoi ? Pourquoi tu m'regardes comme ça ? Avec cet air méprisant et c'rictus au coin des lèvres ? Ça t'fait sourire ? Vas-y continue d'me dévisager, continue de croire que ma souffrance et mes choix d'aujourd'hui n'seront jamais les tiens demain. Pense encore qu't'es intouchable, qu'la vie est soit blanche, soit noire, qu'le gris n'existe pas, et qu'il n'y a qu'une seule voie prédestinée. Juge-moi avec tes fausses valeurs d'enfant incapable de voir plus loin qu'le monde qu'il s'est inventé. Tu t'trompes, tu vas tomber de haut le jour où tu comprendras qu'on s'démerde tous comme on peut. Tu vois, on est pas tous né avec la réponse absolue à toutes nos questions, si t'es un putain d'Dieu, mes félicitations ! Moi je n'suis qu'un humble être vivant jeté sur terre sans mode d'emploi. Puisque tu as tant de savoir, dis-moi ? Vas-y dis-moi c'que j'aurais dû faire ? Apprends-moi ce qu'il faut dire, comment il faut agir dans ces circonstances, toi qui as tout vu, tout vécu ? Et si tu n'sais pas répondre à cette question simple, j'te demande de bien vouloir fermer ta gueule.


© Photo et texte par Emilie Olive

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout